Balades

 

Historique

27/09/11 29/09/11 02/10/11 13/10/11 22/10/11 29/10/11 11/11/11 14/11/11 16/11/11 27/11/11 05/12/11 09/03/12 19/03/12 01/04/12 02/04/12 16/04/12 26/04/12 07/05/12 14/05/12 27/05/12 06/07/12 10/07/12 05/08/12

 

 

Mardi 27 septembre 2011

Aujourd'hui c'était la fête de la "Fédération Wallonie Bruxelles", anciennement dénommée "Communauté française" de Belgique. En fait, c'est la fête des francophones de Belgique, et c'était donc congé ... pour nous !

Il fait beau, je décide une petite balade en ... Brabant wallon ! Le problème est que, Bruxelles étant enclavée en Brabant flamand, il faut d'abord en sortir, et eux ne sont pas en congé, d'où embouteillages ... De plus "ils" n'ont rien trouvé de mieux que de faire un contrôle d'alcoolémie à la sortie de Bruxelles, juste à la frontière linguistique avant Tervueren, encore une demi-heure de perdue (mais j'étais pafaitement "clean" ...).

Direction Jodoigne par Wavre, Grez-Doiceau ... Je m'arrête pour prendre un verre (peu de risque que je rencontre un deuxième contrôle au retour !) sur la belle place de Jodoigne, avec sa chapelle Notre-Dame du marché à clocher tors (comme à Treignac !) . Une petite terrasse bien calme , c'est bien agréable ! Un monsieur arrive en 2Cv immatriculée en collection, et nous discutons un peu. Nous sommes interrompus par le "Monsieur je sais tout" du coin, qui décrète d'emblée " Ah ça c'est une 7B !". "Heuh non, c'est une 11BL38 ..." "Non, c'est une 7B, puisqu'elle a les capots à volets, je le sais bien, j'étais garagiste". Bon, j'abrège la conversation, c'est inutile de discuter !

Je repars en direction de Gembloux, bifurque vers Chaumont-Gistoux, continue vers Wavre où je m'arrête un instant pour photographier une Volkswagen un peu spéciale et très jolie : .

Retour vers Bxl, environ 120 Km de parcouru. La voiture continue de m'étonner, elle accélère en côte de 70 à 100 (et plus si la route était libre ...) en 3è sur un filet de gaz, elle a du couple et de la puissance, c'est un vrai régal !

 

Jeudi 29 septembre 2011

 

Il fait trop beau pour ne pas aller se balader ! Nous partons donc, direction les étangs de Tervueren. Il est 16h30, le soleil est déjà trop bas, la terrasse est à l'ombre, on déménage vers les étangs de Genval à 15 Km de là, pas facile à atteindre en évitant les 4 bandes, mais on y parvient par les petites routes ... Séance photo : (Oui, je vais passer l'hiver à polir la carrosserie ...!) .

J'ignore vraiment pourquoi, mais je préfère les 3 premières photos ...

Nous choisissons comme d'habitude le Shangri La du lac , terrasse en attendant l'ouverture de la cuisine .

Tiens, j'en profite pour faire une photo de l'arrière de la voiture (je cherche toujours une housse de roue 299 809 de 173 mm de haut ...), comparaison avec les TRES mauvaises copies : ...

Ici, je ne risque pas de causer des ennuis à notre forum préféré, et je me lâche ! Arrière boursouflé et enfoncé, porte de spider forcément trop arrondie, roue de secours trop haute, j'en passe et des meilleures, je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer, c'est grotesque et ridicule, et très laid en plus... Pauvre Bertoni, il doit se retourner dans sa tombe !!! Messieurs les "carrossiers" tristement faussaires, passez votre chemin ou retournez réparer les voitures kleenex, vous n'y arriverez jamais (et c'est bien heureux), un cabtrac est incopiable !

Bon, ce n'est pas tout cela, le soleil baisse , nous allons nous sustenter en dégustant le paysage .

Nous avons bien mangé, accompagnés d'un Pinot blanc bien frais, mais il fait presque nuit , nous reprenons la route de Bxl à la lueur des phares jaunes 6V 35W qui éclairent très bien , dernière photo avant de remiser la voiture , c'était une bonne fin d'après-midi !

 

 

Dimanche 2 octobre 2011

Petites courses de fin d'après-midi, une occasion d'emmener notre petit-fils Samuel (19 mois) et sa Maman notre fille Marie pour la première fois ensemble dans la trac ...

Il était tard et il était un peu fatigué, mais il adore déjà jouer avec la queue de vache !

 

Jeudi 13 octobre 2011

Un peu de soleil, un pull et c'est parti ! Je vais dire bonjour au patron du "bacasable" le long du canal... Je préfère en général la verdure, mais il y a des structures impressionnantes par là quand même ...

Je suis toujours très content de son travail, rapide et pas cher, et je pense qu'il était content de ma visite surprise ...

Je recommande toujours chaleureusement le "bacasable", merci patron !!!

 

Samedi 22 octobre 2011

Il fait beau et froid aujourd'hui ... Alain 11al est passé très rapidement ce midi, emprunter les outils de réglage de l'embrayage. J'ai fait des photos, mais la carte mémoire de l'appareil était restée dans l'ordi ! Distraction, quand tu nous tiens ...

Je passe un coup de fil à mon très ancien copain Bruno qui est venu me dire bonjour il y a quelque temps, cela devait faire bien xx années qu'on ne s'était plus vu. Il habite à Dion-Valmont, cela fera une balade en plus ... (on n'a pas un très grand choix chez nous, pas comme Christoph !)

Toujours par Overijse , puis la N4 vers Wavre.

Tiens, je m'arrête à l'endroit précis où mon copain Marc était tombé en panne en juillet 1970 avec sa Zundapp équipée d'un Dellorto qui ne lui convenait pas vraiment ... Nous étions 3 amis, ayant décidé de se taper le sud de la France en petite "moto" ! Philippe et moi étions en Honda CB50S. Nous descendions à St Aygulf en 49,9 cc, les Honda avaient 5 vitesses et un AAC en tête, le Zundapp était un 2 temps 3 vitesses au guidon (enfin, quand elles passaient)... Ca nous a pris quelques dizaines d'heures, mais on y est arrivé, après une étape en Provence chez mes parents ... Nous étions jeunes et inconscients, mais déjà bien bricoleurs !

Je continue vers Wavre, il fait de moins en moins chaud et même de plus en plus froid, mais les couleurs d'automne sont bien belles .

N'utilisant pas de GPS, et ayant oublié ma carte Michelin, je me perds complètement (en rallye on appelle cela partir en ballon je crois), un petit arrêt devant une belle ferme intéressante, mais je vais attendre encore pour refaire sabler la carrosserie ...

Véro, l'épouse de Bruno, vient me récupérer avant que je n'appelle les services d'urgence pour tractionniste frigorifé et égaré !

Son Papa de 88 ans semble tomber en admiration devant la voiture, nous décidons de faire un (tout) petit tour avec leur fille Lola qui vient de fêter ses 18 ans

Véro prend place aussi dans le spider, Bruno fait le reportage ... On redresse le pare-brise, la bronchite n'est pas loin A 18 ans, on sait apprécier les vieilles bagnoles, à 88 aussi ...

C'est déjà fini, petit examen de la mécanique par un connaisseur qui a vu naître les 7A

Il s'agit maintenant de sortir de cette petite boîte. Véro, très stylée, emprunte les marchepieds sans se soucier des rires de sa fille Lola qui préfère emprunter un chemin moins traditionnel mais aussi moins acrobatique (enfin peut-être) : (Non Jason, Axel, Loris etc., vous n'aurez pas son N° de tél... et Gilles non plus !!!)

Bon, les 3 générations de la famille sont sorties sans mal, je n'aurai pas de problème avec mon assurance ... .

Après quelques verres de bulles, nous décidons de repartir sur Bxl pour manger un petit bout à la maison. Comme il commence à être tard, nous prenons l'autoroute, erreur monumentale ! Un camion a endommagé un pont, et "ils" sont occupés à le démonter. 2 heures de files, déviations, mes amis décident de rentrer chez eux, je terminerai la route seul mais bien au chaud grâce à la veste en mouton qu'ils m'ont prêtée. C'est toujours une aventure de sortir un cabtrac en Belgique !

 

 

Samedi 29 octobre 2011

Au programme aujourd'hui, réglage d'un embrayage à 9 ressorts d'un ami de Jacques, le frère d'Alain 11al. Sur les conseils de Christoph, je vais acheter une bouteille de vin de Sète, un Picpoul de Pinet pour nous souvenir que cela fait déjà 30 ans que le grand Georges Brassens nous a quitté ... Comme on ne sait jamais, je prends une bouteille d'eau ferrugineuse en plus ...

14h15, on sonne à la porte. La rue ne mérite pas la vision d'une telle merveille, j'ai failli tomber par la fenêtre ...

J'arrive néanmoins à descendre en assez bon état, pour accueillir Alain, Jacques et la DS21 Pallas. Un cycliste passe par hasard, c'est Nils ! Trop génial les copains, mais il faudra vous cotiser pour remplacer les piles de mon pacemaker ... .

Il était question que nous mécaniquions un peu, mais il fait trop beau et nous pouvons certainement faire cela un peu plus tard. On va sortir la vieille et aller nous balader .

et déranger Martin. Je n'ai jamais testé le spider, et pour une fois que que j'ai des candidats qui osent conduire ma voiture (mais pourquoi fait-elle peur comme cela, je dois la repeindre en blanc ?), j'en profite . C'est (mille)vachement confortable derrière, je suis bien content ! . Depuis le temps que j'attendais cela ! Merci Alain ...

Alain et Jacques , je trouve un peu scandaleux d'avoir d'aussi beaux cheveux, si j'en avais autant j'aurais peut-être enfin du succès auprès de la gente féminine ... .

Ou alors j'essaie la technique de Nils, apparemment ça marche bien ... .

On arrive chez Martin, pas prévenu de notre visite surprise , mais heureusement il est là ...

Présentations ... Oui Martin, elle roule toujours ...

De quoi bien peuvent parler 5 passionnés de tracs? Je me le demande encore, mais je pense que ce n'était pas de foot ...

En plus, génial, je n'ai pas à tenir le volant ni la queue de vache ni le déclencheur du Canon ! Le nirvana ... merci les potes, je me repose enfin !

J'ai trouvé la bonne technique pour sauter dehors et dedans (j'ai quand même failli me casser la g... mais le photographe a eu la gentillesse de censurer la photo).

On est vraiment bien dans le spider, je pense que je ne vais plus le quitter. Plus besoin de s'exténuer sur ce volant épuisant, d'actionner plein de petites commandes fatiguantes, c'est vraiment le pied !

Trois devant, deux derrière dans la vieille voiture, que font cinq mecs un samedi après-midi ensoleillé ? Boire un verre bien sûr, et c'est parti ! Je pense que certains ont dût être étonnés de nous voir passer ...

A votre santé !

Mais il y a encore un Picpoul de Pinet qui nous attend en souvenir du grand Georges, on est reparti(s) .

Plus beau que ça ... tu meurs , elle attend toujours sagement devant la maison ...

Un petit coup de guitare

J'avais bien essayé de cacher mes bouquins inavouables, ils sont tombés dessus et s'en délectent en buvant du Picpoul. A ne pas montrer aux enfants, les catalogues des pièces détachées, dictionnaires des réparations et autre bouquins indécents concernant notre vice devraient être interdits de divulgation publique (comme vous savez) ... ...

Bon, essayons de rassembler nos idées, on n'avait pas un petit boulot à faire ? Ah oui, un réglage d'embrayage. Fastoche, on descend dans le garage bien libre puisque la vieille caisse est toujours dans la rue, pour une fois elle ne nous embêtera pas pour bricoler.

Placement des touches de réglage, c'est vrai que la méthode "simplifiée" sur un embrayage 9 ressorts va nécessiter quelques coups de marteau, mais je suis irascible en ce moment et rien ne m'arrête : . Nous avons quand même pris un marteau plus approprié !

Est-ce l'effet du Picpoul, du rosé, de la Leffe ou de la Jupiler, mais j'ai la vague impression que l'image est un peu penchée (mais je n'y suis pour rien)

Ca se pose très bien ces touches, il suffit de ne pas se laisser intimider

Après cela, il n'y a plus qu'à régler les linguets à 59,8, et c'est tout bon .

Eh bien non, Martin le perfectionniste a décidé qu'on devait gymnastiquer les ressorts, on s'exécute bien sûr ... .

C'est fini, le repos des guerriers

C'était très agréable, mais les obligations familiales font déserter mes amis, dommage j'aimais bien la vue d'une vraie voiture devant la maison ...

A bientôt, Alain, Jacques et Martin ! C'était une superbe après-midi !!!

 

 

Vendredi 11 novembre 2011

Le 11/11/11 !!! Cela se fête donc, mais vu la soirée d'hier qui s'est terminée à 4h du mat' avec les amies parisiennes d'Appo, pas eu le courage d'y aller à 11h11 !!!

Direction le Heysel et l'atomium, ce n'est ni très joli ni très intéressant (sauf techniquement), mais c'est un peu symbolique de Bruxelles.

Il fait beau et doux, les automobilistes me font des pouces levés, mais un petit crétin de merde au crâne rasé sauf une touffe au sommet, en vieille BMW tunnée hurlant du ragga, me fait une queue de poisson et bloque ses freins devant moi. Il ignorait que mes freins sont bien réglés et très efficaces, il a dût être vexé que je n'emplâtre pas sa chiotte débile pleine de Leds partout....

Passage sur le canal

Il y a un monde fou en ce jour férié, j'arrive près de l'atomium la lumière n'est pas terrible, réglage du Canon EOS

J'y suis, longue attente pour éviter trop de foule sur les photos : .

Un autocar de touristes japonais me fait déménager, j'essaye un autre angle :

Je fais le tour, mais il y a vraiment beaucoup de monde ...

Je vais rentrer, encore quelques photos :

J'ai oublié d'acheter de la margarine ce matin, je repasse chez mon épicier algérien préféré : , quelques fruits et légumes , un bouquet de fleurs pour Madame (non, ce n'est pas elle sur la photo !!! Et j'aurais dû laver la voiture avant de sortir ...) , et je ramène la tracab dans sa tanière ...

Elle m'étonne toujours autant, un régal de rouler en trac neuve ... Je comprends qu'en 1938 ils étaient étonnés !

 

Lundi 14 novembre 2011

J'ai rendez-vous avec Jacques, toujours occupé sur la 11BL51 Forest d'un ami architecte. Il trouve que l'embrayage, bien que ne "broutant" plus, est très dur ... On va voir cela.

La voiture est magnifique d'authenticité, dans sa teinte bordeaux (réf 23838) appelée marron à partir d'octobre 1951 si j'en crois le bouquin d'Olivier Lemesre ... Et elle sent bon !

Nous partons faire un essai, Jacques me fait l'honneur de conduire la mienne, je vais conduire la berline, cela faisait longtemps que je n'avais plus eu un toit de traction au-dessus de ma tête !

Nous n'allons pas très loin, j'arrive à faire deux photos par la "lunette" arrière :

Cette voiture marche très bien, un rien de vibrations dûes probablement à bridage excessif de la suspension moteur au niveau du tampon arrière.

Nous allons faire quelques photos :

Jacques reprend le volant de la 38, et moi de la 51 ...

Un détail du joint de lunette arrière sur une "Forest" : et des loupiottes arrières typiques : .

Trouvant que tout fonctionne bien, je vais prendre l'avis de Martin, c'est à deux pas et deux avis valent mieux qu'un : . On réduit encore la garde de l'embrayage, mais c'est excellent ...

Jacques doit rentrer, on se voit à Dinant samedi, mais il y aura (Christoph et Nils) quelques places sur siège cuir dans une voiture avec chauffage pour le déplacement !

Sur le chemin du retour (et ce n'est vraiment pas très loin, 1 Km), je passe devant le garage Royen. Ce brave homme avait déjà refusé en 1989 d'héberger mon épave de tracab sauf s'il la restaurait lui-même ! Je vois quelques trucs intéressants et je m'arrête . J'ose rentrer a pieds dans le garage, voiture arrêtée devant .

Je suis accueilli par un "Qu'est-ce que vous voulez, vous" ... "Eh bien, je ne veux rien, juste regarder votre travail", mais cela semble déjà trop, je vole quelques photos et je m'en vais ...

Bof ... no coment !

 

Dimanche 27 Novembre 2011

Je vais aller chez Alain "11al" chercher une pince pour sertir les 2 nouveaux boutons-pressions de l'avant de la capote, un petit défaut de fabrication chez le sellier les ayant dessertis .

Nous avions dû recapoter en rentrant de Dinant ... Comme je roule la majeure partie du temps décapoté, ce n'est pas très grave, mais c'est l'occasion. Il ne fait pas très bon, froid et bruine, mais ça se découvre, je sors la vieille bagnole, peut-être pour la dernière fois de l'année.

Direction Boitsfort, je passe sous le vieux pont du chemin de fer, malheureusement des travaux sont en cours, cet endroit autrefois charmant va perdre tout son cachet, dommage ...

J'arrive chez Alain, et je tombe en extase devant la restauration de sa 2CV 1959 ! Ca c'est vraiment du beau boulot, admirez le travail . Ce moteur démarre sur la première compression, avec son bruit métallique si caractéristique. Un régal auditif, une qualité de restauration exceptionnelle, bravo Alain !!! .

C'est absolument magnifique ! Il a même gardé l'autocollant de filtre à air d'origine ...

Je m'assied à l'intérieur, odeur indéfinissable de la vieille sellerie que nous connaissons bien, nous les fêlés des vieilles caisses ...

Le "tableau de bord" me rappelle nostalgiquement une descente en 2CV 61 en 1971 vers Saint Raphaël ...

40 Km/h dans les côtes sur autoroute !

J'avais supprimé le pare-choc en alu tout cabossé, caractéristique des 2CV belges, j'avais peint des bandes bleues façon Gordini sur le capot et la malle arrière, peint les phares en noir, cela nous faisait gagner 1E-06 Km/h !!! Là je conduis, on fonçait comme des fous pied au plancher entre Roquebrune-sur-Argens et Ste Maxime à 45 Km/h, les cheveux dans le vent ... ... On prenait un plaisir particulier à s'asseoir au-dessus de la lunette arrière ou du pare-brise en roulant afin de se rafraîchir, à tour de rôle avec Sabine, ma copine de l'époque c'était sans risque vu la vitesse du bolide ! On avait 18 ans, nous passions des vacances au soleil juste après l'examen d'entrée à Polytechnique, et on profitait déjà de la vie ...

 

Le tracab est sagement garé dehors à côté de sa Charleston

Alain sort sa panoplie de boutons-pressions et les outils, je ferai cela au calme dans mon garage ...

Encore une petite photo de son antre ...

Une petite bière tout à fait spéciale, nous évoquons de vieux souvenirs et des recettes de famille, manuscrites et adorables

Bon, il faut rentrer, nous avons tous les deux des obligations familiales.

J'adore de plus en plus rouler au soleil couchant ou la nuit, dans cette voiture qui ronronne comme le chat d'Alain, et avec laquelle je me sens en parfaite symbiose, à deux nous ne faisons plus qu'un, je lui ai donné un petit coup de main et elle me le rend bien ...

Même les embouteillages du dimanche soir deviennent supportables , je vais encore me payer un petit détour pour profiter de ma petite Citroën ...

Rentré au garage, je déballe le matériel prêté par Alain , merci encore !

 

Lundi 5 décembre 2011

J'ai essayé de sertir ces boutons-pressions, mais je ne suis vraiment pas doué ! J'en ai bousillé 3, et finalement je me résous ce matin à contacter mon sellier CRIAU.

Pas de problème me dit-il, vous venez quand vous voulez. Cet après-midi ? Oui, OK !

J'en profite, j'ai un peu de temps et il ne neige pas encore à Bruxelles, après ce sera trop tard.

Je sors la vieille caisse, il fait assez froid et déjà des embouteillages à 14h dans cette ville de m...

Boulevard Saint Michel : . Boulevard Général Jacques :

J'arrive péniblement avenue de la Couronne et rentre chez CRIAU.

Le patron super sympathique est là, avec sa casquette à la Sherlock Holmes. Il sort ses outils de 80 ans d'âge, m'explique les subtilités des différents boutons-pressions de diamètres variables, et attaque le travail.

Qu'est-ce que j'adore ces officines anciennes, tellement plus humaines que les concessions débiles de ces constructeurs dégénérés actuels, qui ne sont plus capables que de remplacer des ensembles entiers à grand renfort de milliers d'euros ...

Il me soigne le travail aux petits oignons : , mais il va tellement vite que je n'arrive pas à prendre une photo correcte ... ...

Très intimidé, je lui demande combien je lui dois pour ce travail parfait ... Ben... 2.5 € par bouton, donc 5 € ! Inouï !

Il est, semble-t-il, très heureux de voir l'état actuel de son travail datant maintenant de 18 ans. Il est vrai que j'entretiens très régulièrement les cuirs avec des produits appropriés, et que la capote ne sert pas beaucoup !

Merci Monsieur, vous êtes un vrai artiste, que je recommande chaleureusement, les ateliers CRIAU à Bruxelles ... .

Il ne pleut toujours pas, et je ne suis pas très loin de l'atelier de restauration PMR SC rue de l'automne toujours à Ixelles. C'est là que j'ai fait rectifier la culasse, le vilo et d'autres bricoles de la boîte de vitesse.

J'avais promis de venir lui montrer le résultat, c'est le moment ... J'arrive, il y a plein d'ateliers dans cette rue, tout le monde sort en entendant le son de ma trac... "Eh, il faut montrer ça à Pascal le rectifieur" ! me dit-on. "Mais oui, c'est bien lui que je suis venu voir" ...

Très apparemment, il est content de notre boulot, me dit n'avoir jamais vu ni entendu un moteur de trac tourner comme cela ... Nous sommes très fiers tous les deux !!!

Un de ses potes est aussi dithyrambique, il a tourné au moins 20 fois autour de la voiture, l'examinant sous toutes les coutures, devant, derrière, au dessus, en dessous, à l'intérieur. Cela me fait vraiment plaisir que des VRAIS pros apprécient ...

Pascal n'en revient pas, le moteur bien rodé maintenant ne bouge plus, est silencieux, il faut regarder l'hélice pour constater qu'il tourne ... Merci Pascal, je pense qu'à deux on a fait du bon boulot ...

Je voulais encore passer chez Dynamequil, qui a assuré l'équilibrage final du vilo, volant et embrayage, mais il y a vraiment trop d'embouteillages, et puis je commence à me geler sérieusement !

Je vais rentrer ... Sur le chemin du retour, à un signal, je ne démarre pas assez rapidement au gré d'une stupidissime grotesquissime ridiculissime Nissan Micra derrière moi. Eh oui, le petit mouvement 3è-1ère prend bien 3/10è de seconde, c'est trop pour le (la ?) crétin(e ?) derrière moi. Après avoir bien klaxonné, cette petite boîte me poursuit en essayant d'attaquer mon pare-choc, de me dépasser au mépris de toute règle de sécurité dans de petites rues. Arrivé à un autre signal, ce truc s'arrête à côté de moi, une jeune blondasse moche à crever se met à m'invectiver en me faisant des doigts d'honneur. J'magine qu'elle n'aime pas l'odeur de l'échappement ? Elle fait hurler le moteur de son "véhicule" pour passer devant, raté, je la laisse sur place au démarrage, non mais des fois ! Etrange, les réactions des automobilistes sont en général très amicales, mais ceux (celles) qui n'aiment pas sont souvent d'une agressivité dangereuse, et il faut se méfier ... Nous arrivons néanmoins, ma voiture et moi, intacts à la maison ...

Je vais aller faire les courses ... ... Trop gai de rouler avec ma caisse, dommage qu'il commence à faire froid !

 

Vendredi 9 mars 2012

La chair est faible ...

Je m'étais pourtant promis de résister à la tentation. J'allais bien régulièrement lui caresser le postérieur et les protubérances avant, mais je ne voulais plus l'embêter jusqu'au printemps.

J'ai craqué ce matin. Il y avait du soleil, cela réveille les envies.

Je l'ai admirée longuement dans sa belle teinte bronzée, je me suis glissé très doucement dedans, je sentais que nous étions en symbiose et qu'elle allait apprécier..

J'ai titillé son petit bouton rond, elle est partie instantanément, pression au maximum, son souffle rauque me faisait plaisir..

J'ai enlevé la capote, les sensations sont beaucoup plus agréables ...

 

 

Qu'est-ce que c'était bon !

 

Lundi 19 mars 2012

Il faut faire des petites courses bouffe boisson, je déteste cela, alors pour me motiver je pars avec la vieille trac. Il fait frais mais beau, je m'arrête un instant sur la piste cyclable le temps de refermer le garage, trois policiers passent mais ne me verbalisent heureusement pas, ouf, le charme des tractions a joué ! Par contre les cyclistes intégristes me fusillent du regard sous leur casque fluo, en m'invectivant, ça commence bien ...

J'arrive au supermarché, d'habitude je passe relativement inaperçu, là c'est presque l'émeute !

Une charmante vieille dame entame la conversation, m'expliquant que son père avait la même, mais plus grande, plus longue, plus large et avec un toit, et achetée en 56. Il y avait en plus 3 petits sièges repliables à l'arrière. Je lui résume les différents modèles, nous nous quittons en nous serrant la main dans un grand sourire...

Un vieux monsieur s'approche, me demande si tout cela est bien d'origine, il n'a jamais rien vu de pareil et il est pourtant spécialiste (dit-il) ! "Vous l'avez découpée vous-même ? ". J'essaie bien de lui expliquer, mais visiblement je ne l'ai pas convaincu.

Je commence à craindre d'être en retard, mon caddy et mes sacs à la main, Appo m'attend à la maison. J'aurais mieux fait de prendre la Xantia.

Arrive un énergumène qui me dit d'emblée "ça doit bien consommer 25 l/100 un truc pareil" ! Je lui réponds que je fais environ 10 l/100 en moyenne, il hoche la tête négativement ... "Et ça coûte combien" ? Ben, le prix d'une petite Hyundai ... Il a semblé étonné, mais m'a f... la paix.

Enfin, pour couronner le tout, un "djeun" débarque, et me demande d'un air étrange si je ne crains pas de me la faire voler, ainsi garée sur le toit d'un supermarché ...

J'ai retiré le rotor du distributeur, et je suis allé faire mes courses en courant ...

 

J'étais content de la retrouver intacte, et je l'ai remisée bien en sécurité. Plus de supermarché en traction, cela devient stressant !

Et pour résumer, nos amusements de grands gamins sont tellement dérisoires devant les tragédies mondiales actuelles, je vais la laisser au garage pour quelque temps.

 

Dimanche 1er avril 2012

Pas vraiment une balade, mais un dépannage ... 15h45, coup de fil d'Alain "11al" en panne sur le ring de Bruxelles. Pneu crevé à l'avant gauche sur sa 11AL, et pas moyen de glisser son cric bouteille sous le bras de suspension. J'hésite à aller le dépanner en tracab, mais la circulation est vraiment trop dense autour de Bxl en cette période de départs en congés de printemps, et j'embarque mon cric bouteille dans la Xantia.

J'arrive à l'atteindre sans trop d'encombres par Tervueren et la forêt de Soignes.

Il est déçu que je ne sois pas venu en trac, mais j'ai voulu faire au plus vite !

Mon cric d'origine passe sous le bras malgré le pneu plat, celui d'Alain est légèrement trop haut, de 2 cm...

Il peut monter la voiture : et changer la roue

Nous n'avons trouvé aucun clou dans le pneu, ils ont été changés juste avant notre virée à Dinant au mois de novembre, il se peut que la chambre ait été mal montée ...

Je l'escorte ensuite chez lui, prendre un petit verre de blanc bien frais !

 

Lundi 2 avril 2012

Petite promenade à Tervueren ... A peine le temps de m'installer à une terrasse ... Les enfants semblent apprécier la voiture (et ce n'est pas la Porsche qu'ils regardaient !) ...

 

Lundi 16 avril 2012

Pas une balade en traction, mais un petit repas au resto pour mes 59 ans ... Pas facile de trouver quelque chose d'ouvert un lundi, mais nous sommes très bien tombés !

Accueil chaleureux, ambiance cosy ... Le vin blanc conseillé par Christoph nous est présenté, en attendant qu'il refroidisse nous prenons un petit pétillant (souvenir de Gènes en 2003 ...) et de l'eau (pétillante aussi) ... mais pas pour longtemps !

Nous passons aux choses sérieuses :

Le serveur (Togolais) nous prend en photo :

Une première entrée, dont j'ai oublié le nom ... délicieux, à base de riz noir et de carrés de seiches

Pendant que nous dégustons, les cuistots préparent des pâtes dans un énorme fromage creusé

Deuxième entrée, carpaccio de vitello pour Appo, de boeuf pour moi, avec une huile d'olive ... divine ! . C'est délicieux !

Nous avons maintenant notre photographe attitré !

Nous attendons la suite ... et Appo parle avec ses mains, comme d'habitude !

Arrive le plat, du poisson

Le serveur devenu un pote :

Enfin le divin dessert, avec une petite surprise organisée par Appo (elle ne m'a rajeuni que de 58 ans !) c'est trop bon !

Il est temps de passer au café/calva : ... et de rentrer à la maison sous la couette !!!

 

Jeudi 26 avril 2012

J'ai enfin trouvé "le" pinceau à retouche (chez A.P.I) pour le tableau de bord, dont j'ai légèrement endommagé la peinture autour de la plaque du sélecteur de vitesse en la changeant.

Il y a un peu de soleil, la météo semble favorable, je sors la vieille .

Agréable surprise, une 11B (belge ?) devant le garage Citroën à côté ...

Mon pinceau de retouche en poche, je décide d'aller me promener. Le ciel devient menaçant, pourtant les prévisions météo n'annonçaient pas de pluie, il ne faut jamais leur faire confiance !!!

A peine sorti de Bxl, je suis pris dans un orage de grêle, pas d'endroit pour recapoter, je fonce vers Woluwé pour remettre la baignoire à l'abri, et la sécher (ainsi que moi)

 

Lundi 07 mai 2012

 

Nils est passé dimanche. Il est allé à Harlem samedi à une "bourse d'échange", et va se rendre au fin fond de l'est de la Belgique chez un marchand bien sympathique et bien connu qui pourrait avoir des pièces fort intéressantes pour ses vieilles bagnoles... Pourquoi ne pas y aller ensemble ?

Comme le temps a l'air relativement clément, on sort la vieille caisse, mais nous sommes déjà en retard. Je lui laisse le volant pour le début du trajet, autoroute jusqu'à Louvain.

Nous faisons une petite halte à Tongres, très jolie ville...

Nous poursuivons vers Plombière, il fait beau, les paysages sont parfois surprenants et il reprend le volant

Nous sommes arrivés ... Nils se prépare à escalader les rayons de vieilles pièces ...

Monsieur José Franssen est là, toujours aussi aimable, ainsi que sa secrétaire Marita. Nils chine dans les rayons, je prends des photos passionnantes, mais je ne peux les publier ...

Nous repartons, je connais peu ces paysages exotiques ...

Nous commençons à avoir faim, il fait beau le soleil brille (brille brille brille), arrêt dans les Fourons, terrasse sous les tonnelles, asperges à la flamande pour Nils, carpaccio de boeuf pour moi (comme d'habitude, et avec un oeuf de caille en prime)

Il faudrait penser à rentrer, le soleil décline déjà, nous reprenons la route, de petites pour commencer, qui nous feront passer par Maastricht en Hollande

La voiture ronronne de plaisir comme un gros chat, sur un filet de gaz, elle est géniale tant qu'on pense à lui donner son pain quotidient (sans essence elle marche beaucoup moins bien, forcément, n'est-ce pas Nils) ! Le coude à la portière, deux doigts sur le volant et on trace ! Nils est concentré, mais le réservoir est (presque) plein maintenant !!!

Dernier arrêt, je n'ai plus de cigarette, on terminera par l'autoroute, 95 compteur = 115 en réalité semble-t-il, il suffit de le savoir !!!

 

Lundi 14 mai 2012

Encore du soleil aujourd'hui, qui incite à aller prendre l'air (et faire prendre l'air au tracab) et manger un petit bout au resto. Mais c'est lundi, et tout est fermé ... sauf le Mykonos.

Pas original, mais on y mange bien et ils sont super sympas, cela devient notre cantine (quand même plus d'un an que nous n'y sommes plus allés, le temps passe vite ...) !

Ce qu'on adore, c'est le charme d'une terrasse ensoleillée et calme ...

Appo bronze instantanément pendant que je rougis tout aussi instantanément, il n'y a vraiment pas de justice !

Un scarabée s'invite dans ses cheveux, je le remettrai soigneusement dans les haies sans lui faire du mal

(rectification importante, si pas essentielle : Yann précise que ce n'est pas un scarabée, mais une punaise, beurk. Je ne connaissais que les punaises à tête ronde et avec une pointe, merci Yann, on apprend tous les jours :) )

Café, pousse café, il fait tellement bon que nous traînons ...

Tiens, un motard s'invite à notre table ! Il a vu notre voiture bizarre garée devant le restaurant. Caché sous son casque intégral, on ne le reconnait pas tout de suite. C'est Renaud, mon ex beau-frère, et c'est reparti pour quelques tournées !

Arrivés à 14 h, nous repartons à 20h30 !!! Merci le Mykonos pour votre service, votre gentillesse et votre patience ...

 

Dimanche 27 mai 2012

 

Nous avons décidé, André (Mr C3 cabriolet 5 HP) et moi d'aller à Ciney aujourd'hui. Comme il fait très beau, on prend la vieille caisse. Alain "11al" passe par hasard devant le garage, avec sa petite moto, mais il n'est pas disponible pour nous accompagner ...

On part par l'autoroute Il paraît que j'ai l'air trop sérieux quand je conduis ... , mais vraiment c'est ch... de rouler tout droit en 3è pendant des Km. Aucun plaisir de conduite, même si la voiture ne pose pas de problème...

Nous sortons après Wavre, là cela devient plus amusant, et même très amusant, des petites routes pavées à travers les champs, parfaitement adaptées à cette vieille bagnole! Un couple de cyclistes nous croise, et propose très gentiment de nous prendre en photo ! André a mis ma casquette "Treignac" et ses lunettes d'aviateur On abaisse le pare-brise pour frimer comme des gamins (que nous sommes)

Nous nous arrêtons à Gembloux pour manger un petit morceau, je suis abonné au Carpaccio

André, pas bien de téléphoner en mangeant ...

On reprend la N4, moins rigolote mais on a déjà raté l'apéro prévu au stand du CBAC, il faut avancer !

On arrive enfin

Ce "Ciney Expo" est gigantesque, démesuré, pour moi qui aime le calme et les petites bourses d'échange provinciales ... On nous guide vers un emplacement pour se garer, j'ai l'impression qu'il y a des milliers de voitures . Enfin, il y en a quand même de belles .

Je ne fais pas trop attention à l'endroit où nous sommes garés, funeste erreur !

C'est la grande foire, odeur de saucisses, de merguez et de frites partout. Nous finissons par trouver l'entrée, le stand du CBAC et Eric "Edh". Il y a là un beau cab, celui de Marcus Lasance je pense.

Eric : . André commence à chercher des pièces

Nils m'a laissé un petit cadeau surprise dans le cab présenté par son ami Mick, c'est une bouteille d'Aquavit ! Merci Nils, mais on ne la testera pas aujourd'hui, ce ne serait pas prudent ...

Bien, Mick voudrait voir mon tracab, je vais aller le chercher. Mais plus moyen de le trouver dans cette énorme foire et ces gigantesques parkings. J'en fais le tour, mais j'oublie le supérieur. Finalement je m'assieds tout triste dans l'herbe ... En plus mon portable est plat (merci Ebay et les batteries à 4 €) et je ne peux plus joindre personne, je me demande comment je vais expliquer cela à Appo, et j'envisage de racheter une 4L, ou une Méhari... Heureusement Georges le Bon Samaritain arrive, et nous retrouvons la vieille caisse que je croyais emportée par des "amateurs".

Mick a semblé l'apprécier , particulièrement la mécanique qu'il a photographiée sous toutes ses coutures, très différente du roadster Slough light fifteen 1938 ...

Moteur ID 19P, culasse D, double carbu, dynamo à gauche, boîte 4, voir ici : . ...

Mais il se fait tard, on va rentrer

André prend des risques pour une photo très amusante en roulant , je suis content qu'il ne soit pas tombé par dessus la portière, je ne sais pas comment j'aurais expliqué cela à sa Jacqueline ...

Il a aussi trouvé le moyen de fermer les volets de capot en marche, mais rien à faire, la T° du moteur est trop basse (75 ° dans le meilleur des cas), il faudra que j'achète un cache de calandre. Ces radiateurs à trois faisceaux sont redoutables d'efficacité.

Nous croisons quelques charmantes jeunes filles offrant des cannettes de Coca Zéro, ça tombe bien après tout le rosé !!!

Bref, c'était une belle journée, la voiture a fonctionné trop bien, cela m'inquiète presque. Il suffit juste de lui mettre un peu d'essence (apparemment André n'avait pas envie de pousser, il stresse dès que la jauge descend en-dessous de 30 litres !).

J'ai encore pris un coup de soleil et même une insolation, il faut vraiment que j'échange cette bagnole pour un coupé ... ou acheter un chapeau style Roland Garros.

Merci à tous les potes rencontrés, et particulièrement à Georges "Brusseleir", mon sauveur !

 

Vendredi 07 juillet 2012

Petite sortie aujourd'hui, pas trop d'averses ...

Je ne vais pas très loin, mais ma cantine habituelle est fermée. Je trouve une autre terrasse , et comme d'habitude le surréalisme belge à l'intérieur !

En rentrant, je croise un charmant monsieur, nous admirons nos voitures respectives et nous échangeons nos adresses mails

Il y a toujours des surprises par ici ...

 

Mardi 10 juillet 2012

Encore une petite promenade entre deux averses ...

 

Dimanche 05 août 2012

J'essaie de remettre un peu d'ordre dans le garage aujourd'hui, je rince l'aspirateur industriel qui m'a permis (avec un produit à ne pas mettre entre toutes les mains, mélange d'HCl et d'H2SO4) de déboucher les tuyauteries de la maison, et qui vois-je passer devant le garage ? Alain 11al. Super, on va aller boire un verre ensemble . Comme il fait beau, nous laissons sa magnifique 11AL devant la maison , et nous prenons le cab. Et comme il a des "obligations familiales" à midi, nous n'allons pas très loin, simplement Tervueren. La météo annoncée n'est pas toujours fiable , mais nous rentrons entre les gouttes, Alain au volant du tracab

On se mitraille mutuellement avec nos EOS

Le mètre 84 d'Alain semble faire de ma voiture une Dinky Toys, décidément il ne faut pas mesurer plus d'un mètre 70 pour rouler dans ce bac. Il a les genoux dans le TdB, le volant dans l'estomac (pourtant il est mince), pas facile !!!

Là, je trouve que la 38 a vraiment l'air d'un jouet ...

Alain essaie de me montrer des défauts sur sa voiture, il rêve, elle est parfaite

Et son moteur aussi ...

A très bientôt Alain !

 

Historique de la page

Retour

Nombre de visiteurs :