Restauration du porte-bagage Eyrem

 

16/06/15 18/06/15 19/06/15 09/07/15 21/07/15 23/07/15 26/07/15

Peu après l'achat de mon épave de cab en 1989, j'ai acquis auprès de mon ami Olivier Lemesre diverses pièces assez difficiles à trouver à l'époque pour cette voiture (moteur d'essuie-glace, compteur à 130, sélecteur de vitesse "ovale"- mais malheureusement antérieur - etc. ). Et il insista (gentiment mais fermement) pour que j'emporte aussi un porte-bagage Eyrem, dont je ne voyais à l'époque pas vraiment l'utilité ! J'ai bien essayé de le revendre au prix payé (7000 Fb, soit 175 €), sans succès, mais je suis bien content de l'avoir maintenant, il sera utile cet été ...

Etat moyen, il manque les baguettes, et j'ai perdu au fil de mes déménagements le bel écusson Eyrem. Il manquait aussi la moitié des molettes, remplacées par de gros écrous. Il est probablement plus facile de trouver un tel porte-bagage sans ses molettes que les molettes sans porte-bagage, et j'ai donc, une fois de plus, fait appel à mon ami Michel.

Photos et prise de mesure pour la refabrication, mais finalement j'ai envoyé les molettes en Italie pour qu'il réalise des "copies conformes".

Photos aussi pour faciliter le remontage, ce truc n'est pas évident (et l'écrou borgne n'est pas à la bonne place ...) !

Premières ébauches réalisées en un temps record par Michel, une série en bronze, une en inox, je n'aurai qu'à choisir ...

Et le résultat final, c'est parfait, je les attends !

Démontage des éléments mobiles, plus rouillés que je ne pensais. Des photos, toujours pour faciliter le remontage, certaines vis M8 avec tête de 14 n'ont pas résisté, dommage ...

, et il faut redresser les pattes de fixation sur le pare-choc :

Dégrippage des barres articulées ...

Et voilà le porte-bagage en petits morceaux, que j'ai portés au Bacasable aujourd'hui, toujours aussi sympathique ! :

 

Jeudi 18 juin 2015

 

Retour de sablage ...

 

Vendredi 19 juin 2015

Zinguage à froid, cela ne devrait plus rouiller avant un certain temps ...

 

Jeudi 9 juillet 2015

Reprise des travaux après à une fin d'année académique bien chargée ...

Mastiquage et ponçage ...

Apprêt, pas très "garnissant" ... , mais avec celui-ci cela va mieux !

 

Mardi 21 juillet 2015

Lentement mais sûrement ...

Peinture finale avec une bombe de peinture noire polyuréthane avec durcisseur. Ca c'était en théorie, car la bombe fournie n'était pas assez "gonflée", et le marchand l'a remplacée par du noir mat plus du vernis PU avec durcisseur.

Ca donne bien : , malheureusement les 200 ml de vernis n'ont pas suffit pour les pièces mobiles ! Encore du temps perdu ...

 

Jeudi 23 juillet 2015

Terminé enfin la peinture hier ... J'ai profité d'un surplus de vernis pour poncer celui du cache culbuteur et le revernir. C'était aussi du PU, mais monocomposant et il n'avait pas bien réagi à l'huile : . Nettement plus joli maintenant, et j'espère qu'il résistera aux projections ... .

Remontage aujourd'hui, avec les magnifiques molettes de Michel. J'avais rassemblé une dizaine de photos de porte-bagage Eyrem glanées ça et là pour m'aider dans le remontage, et j'ai constaté que beaucoup sont remontés de manière assez approximative, quand ce n'est pas carrément à l'envers ! Ici je pense que c'est correct, et tout coulisse et se positionne bien. Juste un doute pour les écrous borgnes centraux (ceux sans les écrous moletés), mais j'en avais deux en trop et c'est la meilleure manière de fixer les biellettes tout en leur laissant un peu de jeu pour tourner ... Présentation sur le pare-choc, cela semble se positionner comme il faut, je le fixerai demain.

 

Dimanche 26 juillet 2015

Placement du porte-bagage hier. Petit problème : replié il doit rester en position haute, faute de quoi il touche la housse de roue. Explication probable : les supports de pare-choc sont des modèles de berline, et pas des 298.226 (D) et 298.227 (G) plus longs (longueur développée 560 mm) de coupés et cabriolets. Pourtant ils étaient sur (et dans ...) la voiture quand je l'ai acquise. De plus ce genre de porte-bagage doit aussi se monter sur des berlines, alors ?

Mais si quelqu'un peut me fournir les plans cotés de ces supports, ce serait gentil ...

Et aujourd'hui, petite promenade à Mollem chez Georges Brusseleir qui me prête, dans sa grande fraternité tractionniste, des rétroviseurs extérieurs que je n'ai pas eu le temps d'acheter avant de partir en voyage ...

Evidemment, le retour s'est déroulé sous une sérieuse averse, mais cela m'a permis de m'assurer que la capote est toujours là ...


Retour

 

Nombre de visiteurs :