Restauration de ma première traction, une 11B 1950 Forest (Belgique)

réalisée entre 1982 et 1985

 

Lors d'une soirée avec des amis en 1982, j'évoquais mon intérêt pour les tractions, et mon intention d'acheter la maquette Heller de la 15/6. L'un d'entre eux m'apprit qu'une de ses connaissances vendait une 11B 1950. Le prix étant du même ordre de grandeur que la maquette en plastique, je conclus l'affaire et me retrouvai avec une voiture en morceaux, une partie dans un grenier d'Ixelles, l'autre dans un garage d'Uccle. J'étais à l'époque complètement ignorant des subtilités des tractions, mais je compris vite que cette voiture était très intéressante: construite à Forest (Belgique) en 1950, elle possédait toutes les particularités des tractions belges (phares Willocq-Bottin, clignotants et feux de position AEB, roues Lambert-Nivelles etc). Je rapatriai la carcasse après quelques mois, dans le jardin à l'arrière de mon appartement, sous une bâche, au grand dam de mes voisins. 

Les caisses de pièces avaient élu domicile dans mon garage. Novice en la matière, la séquence chronologique de la restauration fut quelque peu fantaisiste, mais l'expérience fut utile pour la restauration de mon cabriolet 1938, réalisée, elle, de manière plus rationnelle !

La première étape fut la dépose et le démontage complet du moteur.    .

La culasse fut détartrée et resurfacée , les soupapes rodées. Les segments furent changés , mais l'embiellage fut laissé tel quel, ce qui explique probablement une pression d'huile insuffisante aujourd'hui, et la perspective d'une prochaine réfection lorsque le temps (et les finances ...) m'en donneront l'occasion . La boîte en très bon état ne nécessita qu'une vidange.

Le train avant semblant correct, tout l'avant fut décapé et dégraissé . La teinte originale de la voiture était un gris irisé (Air Wing clair), propre à l'usine de Forest, mais ignorant de cette rareté à l'époque, je décidai de repeindre le compartiment moteur en noir .

L'ensemble tracteur fut reposé à l'aide d'un palan suspendu à une échelle, , et le moteur fut bientôt redémarré

Les trains avant et arrière furent démontés entièrement et je fis rénover les transmissions    .

Tous les éléments de freinage furent nettoyés et reconditionnés , ainsi que la canalisation d'essence .Un outil spécial de centrage des segments fut fabriqué par l'ami Michel  , permettant d'éviter le broutement des freins.

La voiture était relativement saine en carrosserie, chose rare pour une traction belge ! Les bouts d'aile avant   , un bas de caisse   , le fond du coffre    et le bas de la porte de malle, ainsi que deux bas de portières furent réparés en tôle soudée   .

Ensuite, enduisage, ponçage,     la procédure classique !

Conscient finalement de la rareté de cette voiture fabriquée à l'usine de Forest- Belgique, la teinte d'origine (Airwing clair) fut reconstituée chez un fabricant de peinture, à partir de l'envers de la porte de boîte à gants, et appliquée chez un concessionnaire Peugeot de Zaventem, en polyuréthane vernie.  .

 J'eus la chance de retrouver chez "Classic Car" les clignotants et feux "champignons" de marque AEB (j'ai encore les emballages d'origine)  afin de donner la touche finale à ma restauration. La sellerie fut refaite aux ateliers CRIAU, à Bruxelles.

La première sortie eut lieu à l'occasion du rallye de Bruxelles 1985..


 

 


Retour

 

Nombre de visiteurs :